No 2

Beyer, Eugène

naissance 8.2.1817 à Strasbourg, décès 1893 à Nîmes. Artiste peintre, député du Bas-Rhin à la Législative. Compromis lors du 13 juin 1849, B. se réfugie en Suisse, prend part aux réunions d'exilés à Genève et dans le canton de Vaud. Interné dans le canton de Berne, il en disparaît et signe la protestation contre le décret d'internement, ce qui lui vaut d'être expulsé de la Confédération en mars 1851. Il séjourne clandestinement à Genève (passeport au nom de Leicht), où il expose à l'automne 1851. Il signe en décembre 1851 l'appel aux armes contre le coup d'Etat de Louis Napoléon Bonaparte, gagne Bâle mais ne peut entrer en Alsace. Réfugié en Espagne puis à Gênes, frappé d'hémiplégie, il obtient de rentrer en France en 1855. De 1870 à 1875, il séjournera à Carouge (GE).


Bibliographie
– H. Bessler, La France et la Suisse de 1848 à 1852, 1930

Auteur(e): Marc Vuilleumier