Gugler

Nom donné à des mercenaires français et anglais, qui, sous la conduite d'Enguerrand de Coucy, envahirent le Plateau suisse en 1375 avant d'être défaits à Buttisholz, Anet et Fraubrunnen par des gens de Suisse centrale, du Seeland et de Berne. Le nom de Gugler est une allusion à leurs casques en forme de capuchon (all. Gugel, du lat. cuculla/cucullus).

Enguerrand VII (vers 1340-1397), sire de Coucy, près de Laon (Picardie), avait pour grand-père maternel le duc d'Autriche Léopold Ier de Habsbourg. Durant une trève de la guerre de Cent Ans, il recruta quelque 22 000 soldats démobilisés, dans l'intention de récupérer par la force des territoires accaparés par les ducs Léopold III et Albert III de Habsbourg, mais qui auraient dû revenir par héritage à sa mère, Catherine d'Autriche. L'expédition visait l'Argovie habsbourgeoise, où se trouvaient les villes de Willisau, Sempach, Sursee, Aarau, Lenzbourg et Bremgarten, promises à Catherine d'Autriche par le contrat de mariage (1310) de ses parents, Léopold Ier et Catherine de Savoie .

Au début de décembre 1375, les Gugler passèrent les cols du Jura et pénétrèrent dans la plaine de l'Aar en pillant et en incendiant. Ils s'établirent dans des abbayes et à leurs alentours: Coucy, avec le gros de l'armée, à Saint-Urbain, le capitaine Jean de Vienne (originaire du sud de la France) à Gottstatt et le capitaine gallois Owen Lawgoch (Ivo von Wales, que l'on trouve chez Froissard sous le nom d'Yvain de Galles) à Fraubrunnen. Des habitants courageux des régions touchées, puis aussi des gens de la ville de Berne s'organisèrent contre les groupes qui parcouraient le pays en volant, tuant et violant; ils leur infligèrent des pertes sévères dans des combats nocturnes, probablement le 24/25 décembre à Buttisholz, le 25/26 à Anet et le 26/27 à Fraubrunnen. L'intrépidité de la population et plus encore l'hiver et la pauvreté du pays poussèrent les Gugler à se retirer, sans que le corps principal conduit par Coucy n'ait livré bataille.

Par un accord passé en 1387 avec le duc Albert III de Habsbourg, Enguerrand reçut en gage la seigneurie de Büren (BE) et la moitié de la ville de Nidau. Mais les villes de Berne et Soleure lui ravirent ces possessions du Seeland en 1388 déjà.


Bibliographie
– B. Lang, Der Guglerkrieg, 1982

Auteur(e): Beatrix Lang / PM