Acollas, Emile

naissance 27.6.1826 à La Châtre (Indre, F), décès 27.10.1891 à Asnières (Hauts-de-Seine), Français. Juriste, A. fut l'un des organisateurs du congrès de la Paix de Genève (1867). La chute du Second Empire le trouve à Berne où, soutenu par Emil Vogt, il est nommé professeur ordinaire de droit français. Partisan de l'égalité des sexes et très critique à l'égard du Code Napoléon, A. suscita l'hostilité des feuilles conservatrices. Ses interventions dans la politique française, en 1870-1871, entre autres dans La Suisse radicale, son soutien à ceux qui cherchaient une médiation entre la Commune et l'Assemblée nationale, redoublèrent les attaques contre lui. Désigné par la Commune comme doyen de la faculté de droit de Paris, A. demeura en Suisse jusqu'en septembre 1871. Il démissionna de sa charge à Berne en novembre.


Bibliographie
– R. Feller, Die Universität Bern 1834-1934, 1935, 248
DBMOF, 4

Auteur(e): Marc Vuilleumier