17/07/2007 | communication | PDF | imprimer

Greifensee (lac)

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Appelé primitivement Glattsee, le G., reliquat du glacier de la Linth, se situe dans la partie supérieure de la vallée de la Glatt. Il a pour affluents l'Aa de Mönchaltorf et l'Aa d'Uster, provenant du lac de Pfäffikon. Son émissaire est la Glatt. Les seigneuries de Grüningen et de G. possédèrent les droits de pêche (Grüningen dans la partie supérieure du lac et G. dans la partie inférieure, la plus vaste) jusqu'au début du XVe s. Ils passèrent en 1408 à la ville de Zurich. Celle-ci les inféoda à onze titulaires, qui formaient une sorte de consortage. Ces détenteurs, appelés Weidlüt, se donnèrent des règlements (le plus ancien conservé étant daté de 1428) qui contenaient également des normes gouvernementales et devaient être périodiquement l'objet d'un serment au bailli. A ce droit délimité localement, de plus en plus morcelé par des héritages ou des ventes, s'ajoutait un droit d'usage sur les rives (récolte de litière), qui prit souvent plus d'importance à partir du XIXe s. En 1857, la pêche à la ligne fut autorisée à chacun. Entre 1890 et 1909, l'Etat racheta les droits de pêche, divisa le lac en huit parties qu'il donna en location. Jusqu'en 1896, le lac servit de cible aux tireurs et, entre 1927 et 1987, d'objectif aux avions militaires. La correction de la Glatt en 1888-1890 abaissa d'un mètre la surface du lac. Jusqu'en plein XIXe s., des marchandises furent transportées sur celui-ci à bord de bateaux à rames. Une société anonyme de navigation, fondée en 1890, mit en exploitation le premier bateau à vapeur, le Möwe, auquel s'ajouta en 1895 le Greif, qui appartient aujourd'hui à une fondation et a été remis en service dans son état d'origine. La société a été transformée en coopérative en 1941.

Le développement de l'industrie dans la vallée de l'Aa provoqua la pollution de l'Aa d'Uster (huile, suie et fibres de textiles) qui fit de grands dégâts dans les eaux poissonneuses du G. au début du XXe s. La situation s'améliora grâce à de sévères prescriptions. Après la Deuxième Guerre mondiale, elle se dégrada de nouveau à la suite d'un emploi excessif d'engrais. Ce n'est qu'avec la quatrième étape d'aménagement des stations d'épuration (1982-1985), qui éliminèrent des eaux résiduaires les moindres particules en suspension et le phosphate de fer, qu'une nouvelle amélioration fut constatée. Le G. est interdit à la chasse depuis 1929. Une ordonnance cantonale de 1941, renforcée en 1994, protège les rives (interdiction de construire et d'utiliser les bateaux à moteur).


Bibliographie
Jahrbuch Greifensee, 1983-
– P. Surbeck, Das Dampfschiff Greif, 1995

Auteur(e): Diethelm Zimmermann / WW