République rhodanique

Nom de l'une des trois républiques, avec l'Helvétique et la Tellgovie, qui devaient découper l'ancienne Confédération après la victoire des troupes françaises en mars 1798. Cette idée venait du Directoire français et Félix Desportes, résident français à Genève, allait dans le même sens. Décidé par le général Guillaume Brune, commandant des troupes françaises en Suisse, ce partage ne fut jamais appliqué. La République rhodanique (ou rhodanienne) aurait eu pour capitale Lausanne et aurait été divisée en cinq cantons: Léman, Sarine et Broye, Oberland, Valais, Tessin. L'idée de cette république souleva de nombreuses protestations. A Paris, Frédéric-César de La Harpe intervint énergiquement auprès du Directoire et ce dernier, le 15 mars déjà, abandonna le projet pour revenir à l'idée d'une République helvétique une et indivisible.


Sources imprimées
– J.Ch. Biaudet, M.-C. Jequier éd., Correspondance de Frédéric-César de La Harpe sous la République helvétique, 1, 1982; 2, 1985
Bibliographie
– E. Mottaz, «La République rhodanique», in RHS, 27, 1947, 61-79

Auteur(e): Etienne Hofmann