Sarine et Broye

Le 13 février 1798, les délégués de quinze bailliages fribourgeois (ancien Pays de Vaud et Gruyère) réunis à Payerne avec ceux de Payerne et d'Avenches, décidèrent, conformément au projet de constitution de Pierre Ochs, la formation d'un des vingt-deux cantons de la République helvétique. Devant le refus de la ville de Fribourg d'y adhérer, l'assemblée de Payerne décida la séparation du canton et prit le nom de S., Payerne étant chef-lieu provisoire. Cette appellation, adoptée aussi par le général Brune pour désigner l'un des cinq cantons de son projet de République rhodanique (mars 1798), rappelait trop les divisions départementales françaises et disparut en un trimestre. Le 29 mars 1798, la ville de Fribourg devint le chef-lieu de la nouvelle circonscription, comme le voulait le Directoire français, ménageant ainsi un canton lié depuis des siècles à la France. Les districts de Payerne et d'Avenches redevinrent vaudois le 25 mai 1802.


Bibliographie
– J. Niquille, «La dissidence fribourgeoise de 1798 et le canton de Sarine-et-Broye», in RHS, 1942, 529-572
– C. Chuard, Payerne et la Révolution vaudoise de 1798, 1987, 113-126

Auteur(e): Alain-Jacques Czouz-Tornare