Léman (canton)

Dans la République helvétique une et indivisible (1798-1803), le canton du Léman, non souverain, forme l'une des dix-huit circonscriptions administratives et électorales du pays. Il est constitué de l'ensemble du Pays de Vaud détaché de Berne, à l'exception des districts d'Avenches et de Payerne qui sont, jusqu'au 16 octobre 1802, rattachés à Fribourg. Lausanne était le chef-lieu, où résidaient le préfet, la Chambre administrative et le tribunal. Le canton était divisé en dix-sept districts avec à leur tête un sous-préfet, tandis que dans les communes, le représentant de l'autorité centrale était l'agent national. Le canton du Léman était aussi l'un des cinq cantons, ou subdivisions purement administratives, de la République rhodanique telle que l'avait prévue le général français Guillaume Brune en mars 1798.


Auteur(e): Etienne Hofmann