Zürichgau

Nom donné au haut Moyen Age d'après le castrum romain de Zurich à la région sise entre Uznach et les environs de Winterthour, au sud et à l'est de Zurich. A l'époque de sa première mention (vers 743/747), le Zurihgauuia était une subdivision de la Thurgovie. Pebo en fut nommé comte à cette date, mais il céda la place un peu plus tard à Chancor. Les donations du clan de Beata firent de l'abbaye de Saint-Gall, dans les années 740, un important seigneur foncier du Z. Vers 760, les comtes Ruthard et Warin, réorganisant le territoire sis entre les lacs de Constance et de Zurich, instituèrent le domaine royal (fisc) de Zurich, exempt de l'autorité comtale; c'est aux dépens de ce dernier que fut créé, sous Louis le Pieux, le comté de Zurich, confié d'abord à Ruadker (819/820), puis généralement administré, tout en gardant son autonomie, par des comtes également attestés en Thurgovie (époque carolingienne). Les frontières de ce comté, appelé Zurichgeuue dès le milieu du IXe s., correspondaient à celles de l'ancien fisc sur le lac supérieur de Zurich et englobaient aussi des territoires à l'ouest de la Limmat et au sud du lac de Zurich. Plusieurs comtes proches du clan des Gerolde sont mentionnés entre 826 et 915, puis le Z. passa avec la Thurgovie aux Burchard. Les Nellenburg sont attestés comme comtes à la fin du Xe s. et les Lenzbourg de 1077 à leur extinction en 1172. La partie à l'ouest de la Limmat et du lac de Zurich passa alors aux Habsbourg, la partie orientale aux Kibourg, avant d'être réunie au landgraviat de Thurgovie au XIIIe s.


Bibliographie
– K. Speidel, Beiträge zur Geschichte des Zürichgaus, 1914
– P. Kläui, Hochmittelalterliche Adelsherrschaften im Zürichgau, 1960, 28-32
– M. Borgolte, Geschichte der Grafschaften Alemanniens in fränkischer Zeit, 1984, 78-101, 232-234
GKZ, 1, 130-133

Auteur(e): Peter Erhart / PM