Ecublens (FR)

Comm. FR, distr. de la Glâne, à la frontière entre Fribourg et Vaud, rive gauche de la Broye, comprenant le village-rue d'E., les hameaux d'Eschiens et de Villangeaux. En 1883, les communes d'Eschiens et de Villangeaux créaient avec E. une unité administrative, avant de fusionner en 1969. 139 hab. en 1850, 179 en 1900, 184 en 1950, 243 en 1970, 266 en 2000. 1180 Escublens; ancien nom all. Scubilingen. Squelettes d'époque indéterminée; tombe celtique découverte en 1874; établissements gallo-romains à Villangeaux et au nord d'E.; nécropole d'époque indéterminée à proximité de la Broye. E. fit partie de la seigneurie de Rue, devenue châtellenie des Savoie, bailliage fribourgeois (1536-1798), puis district (1798-1848); il est rattaché depuis lors au district de la Glâne. E. a toujours relevé de la paroisse de Promasens; chapelle dédiée à l'élévation de la Croix (1939). Par sa position excentrée et malgré l'implantation de la voie ferrée Palézieux-Lyss (1874), E. est resté une commune à dominante agricole (tabac, céréales).


Bibliographie
– Dellion, Dict., 9, 279-281

Auteur(e): Jean-Pierre Dewarrat