Bözberg (bailliage)

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

Bailliage habsbourgeois, comprenant au XIIIe s. la haute justice et des droits fonciers sur le Bözberg (zones défrichées, hauteurs du Jura et Mönthal); s'y ajoutèrent les mayories de Villigen et de Remigen, la haute justice sur Riniken, Umiken et Villnachern, enfin le domaine de Rein (acquis de l'abbaye de Murbach en 1291); la région relevait ainsi presque entièrement des Habsbourg. De 1348 à 1364, le bailliage de B. fit partie du douaire de la reine Agnès de Hongrie. De 1369 à 1371 il échut en gage à Heinrich Spiess von Tann. En 1377, il passa à Rudolf von Schönau et rejoignit ainsi la seigneurie de Schenkenberg, conquise par Berne en 1460. Dans le bailliage bernois de Schenkenberg, B. était un sous-bailliage et une juridiction, qui fut divisée en 1566: les villages de Bözberg et de Linn formèrent la juridiction du Haut-B.; Mönthal, Remigen, Riniken, Rüfenach, Rein, Lauffohr, Villigen et Stilli, celle du Bas-B., dite plus tard de Stilli, dont le sous-bailli était aussi lieutenant baillival de Schenkenberg.


Bibliographie
– M. Baumann, Leben auf dem Bözberg, 1998

Auteur(e): Max Baumann / LD