Rued

Seigneurie et juridiction argovienne (jusqu'en 1798), comprenant principalement le Ruedertal, entre le Suhrental et le Wynental (avec les comm. actuelles de Schlossrued, Schmiedrued, Kirchleerau et Moosleerau). Le château fort des seigneurs de R., qui s'éteignirent en 1369 ou vers 1375, fut abandonné au XIVe s. et remplacé par un nouvel édifice de l'autre côté de la vallée. Au milieu du XIVe s., R. passa par mariage aux seigneurs de Büttikon, puis, à la suite de diverses querelles de succession, aux Rüssegg en 1429, à Rudolf Herbort de Willisau (par achat) en 1491 et en 1520 à la famille bernoise von May. Après l'incendie de 1775, Karl Friedrich Rudolf May von R. fit reconstruire le château par l'architecte Carl Ahasver von Sinner (1792-1796). Resté aux mains des von May jusqu'en 1861, le bâtiment changea ensuite plusieurs fois de propriétaire.


Bibliographie
– W. Merz, Die mittelalterlichen Burganlagen und Wehrbauten des Kantons Aargau, 2, 1906, 456-467
GHS, 3, 265-272
MAH AG, 1, 1948, 216-224
– C.F.R. May von Rued, Haus Cronik, 2001

Auteur(e): Markus Widmer-Dean / MBA