Strassberg (BE)

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

Ancien château fort médiéval, situé au lieudit Schlosshubel, au-dessus de Büren an der Aare BE, sur le Städtiberg, siège des barons de S., attestés en 1181 (Strahberc), et centre d'une seigneurie dont l'étendue est inconnue. A l'extinction des barons, antérieure à 1225, la seigneurie échut aux comtes de Neuchâtel-Nidau, qui rachetèrent la colline du château à l'abbaye de Saint-Jean en 1236. Dès 1246, la lignée qui y était installée prit le titre de comte de S. Etablis ensuite dans la petite ville de Büren, les comtes laissèrent le château à l'abandon après 1300 (site avec fossés encore visible). Faute de moyens, Imier, dernier du nom, fut contraint de vendre ou de mettre en gage ses possessions (Granges et Altreu en 1337, Büren en 1345). A sa mort en 1364, Rodolphe IV de Nidau reprit en fief l'ensemble de la seigneurie, dont les comtes de Kibourg héritèrent en 1375. Ceux-ci la donnèrent en gage à l'Autriche en 1379 et à Enguerrand de Coucy en 1387, provoquant, de ce fait, le siège de Büren par Berne et Soleure. A la chute d'Enguerrand en 1388, les deux villes reprirent la seigneurie qu'elles administrèrent en commun, avant de se la partager en 1393; deux bailliages furent alors créés, l'un bernois (Büren) et l'autre soleurois (Lebern, comprenant aussi Altreu, acquis en 1389 déjà, et Granges).


Bibliographie
– M. Gribi, Büren an der Aare, 1988
Canton de Berne: carte des biens culturels, 1991, 39

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / BAP