Billens

Ancienne comm. FR, distr. de la Glâne dès 1848, comm. de B.-Hennens depuis 1998, située sur la route cantonale Romont-Lucens. 1155 Bitlens. 157 hab. en 1811, 214 en 1880, 424 en 1941, 399 en 1980, 410 en 1990. Maison forte des seigneurs de B. mentionnée dès le XVe s., détruite après 1718. Un nouveau château, bâti en dehors du village, sera légué en 1864 à l'Etat de Fribourg pour être transformé en hospice de district, puis en hôpital en 1937, qui offre de nombreux emplois à toute la région. La seigneurie de la famille noble de B. (XII-XVe s.), vassale de l'évêque de Lausanne puis des Savoie, comprenait le territoire de la commune actuelle et, jusqu'à 1239, la colline de Romont. Cette seigneurie devint, par mariage, patrimoine du comté de Gruyère en 1365 et fut incorporée à celle de Palézieux avant 1402. Elle fut vendue en 1402 à Richard d'Illens, puis les cens et redevances furent cédés à Michel de Fer; de la famille d'Illens, elle passa entre plusieurs mains de la fin du XVe s. à 1648 et fut ensuite propriété des Gottrau jusqu'en 1798. B. fit partie du bailliage de Romont dès 1536, puis du district de ce nom dès 1798. La paroisse, citée en 1228, englobe Hennens. Le droit de collation releva de la famille de B., puis des seigneurs de B. et fut cédé à la paroisse en 1826. L'église Saint-Maurice, agrandie en 1659, fut rebâtie de 1827 à 1831. Moulins et scieries au XIXe s. La commune est devenue banlieue romontoise tout en gardant son caractère rural.


Bibliographie
– Dellion, Dict., 2, 133-157
– P. de Zurich, «Hist. de la seigneurie de Billens», in RHS, 2, 1922, 145-182
– B. de Vevey, Châteaux et maisons fortes du canton de Fribourg, 1978, 40-46

Auteur(e): Marianne Rolle