11/05/2004 | communication | PDF | imprimer

Berlens

Comm. FR., distr. de la Glâne. Village et fermes isolées sur une colline à l'est de Romont. 1157/1162 Berlens; ancien nom all. Berlingen. 96 hab. en 1811, 131 en 1850, 205 en 1880, 171 en 1900, 178 en 1950, 125 en 1980, 237 en 2000. Conon d'Estavayer donna à Hauterive le fief de son homme, Philippe de Cottens, comprenant des biens à B. et autres villages. La seigneurie appartint à la famille d'Estavayer, aux Englisberg au XVIe s., aux von der Weid de 1592 à 1752, aux Castella jusqu'en 1830. Le château fut assiégé par les Bernois en 1388. B. fit partie du bailliage de Romont dès 1536, du district du même nom de 1798 à 1848. Paroisse mentionnée depuis 1228; annexion de La Neirigue en 1956. Le droit de collation releva des ducs de Savoie, de l'évêque de Lausanne, puis dès 1536, des seigneurs de B. Eglise Notre-Dame (XIIe-XIVe s.) avec pèlerinage de Notre-Dame de l'Epine à partir du XVIIe s.; réfections vers 1661 après un incendie au village. Nouvelle église consacrée en 1963. Elevage et cultures fourragères.


Bibliographie
– Dellion, Dict., 2, 113-132
La Liberté, 29.8.1961; 30.8.1961
– G. Pfulg, Notre-Dame de L'Epine à Berlens, 1980, dactyl. (BCUF)

Auteur(e): Marianne Rolle