10/03/2009 | communication | PDF | imprimer

Landshut

Château fort dans la comm. d'Utzenstorf BE. Siège seigneurial, puis au bas Moyen Age centre de la seigneurie de L., bailliage bernois de 1514 à 1798. Le comté d'Utzenstorf (comitatus Uranestorfus), mentionné en 1009 et qui faisait partie du royaume de Bourgogne, s'étendait de la Haute-Argovie au Seeland. Le château zähringien, construit dans la seconde moitié du XIIe s. éventuellement pour remplacer un bâtiment précédent, était la résidence des seigneurs d'Uzansdorf (1175-1323); il fut agrandi sous les comtes de Kibourg au XIIIe s. Désigné pour la première fois en 1253 sous le nom de Landeshuothe, il était le centre du bailliage kibourgeois d'Utzenstorf, qui comprenait aussi des terres à Bätterkinden et aux environs (terrier de 1261-1263). Détruit par les Bernois et les Soleurois durant la guerre de Gümmenen en 1332, le château fut reconstruit. Les Kibourg remirent en gage des parts de la seigneurie à divers créanciers dès la fin du XIVe s. Le Bernois Rudolf von Ringoltingen les racheta progressivement (1406, 1413-1418) et réunit toutes les juridictions dans la seigneurie de L., dotée du droit de lever des troupes (1419). C'est au château de L. que Thüring von Ringoltingen traduisit la Mélusine en allemand vers 1456. Berne revendiqua la haute justice (bailliage de Wangen) en 1413. Ludwig von Diesbach acquit la seigneurie en 1479; il la revendit à Berne en 1510 (juridiction de Bätterkinden avec Aefligen et Schalunen) et en 1514 (Utzenstorf, Wiler, château de L.). La ville y joignit Zielebachen et en fit un bailliage qui, supprimé en 1798, fut intégré au district de Berthoud, puis au bailliage de Fraubrunnen en 1803. Le château à douves, siège du bailli, fut reconstruit sur ses anciennes fondations en 1624-1630. Vendu par l'Etat de Berne (avec son domaine) à Rudolf Niklaus von Wattenwyl en 1812, qui le transforma en maison de campagne en 1812-1815, il passa à la famille bernoise Sinner en 1846, à divers propriétaires dès 1895, puis en 1925 aux Rütimeyer, commerçants d'Alexandrie; ceux-ci le cédèrent en 1958 au canton de Berne, qui le fit rénover. Le château de L., constitué en fondation depuis 1988, abrite le Musée suisse de la faune et de la chasse, ainsi que du mobilier du XVIIe s.


Bibliographie
– H.-J. Steiner, Schloss Landshut und die umliegenden Dörfer Bätterkinden, Utzenstorf, Wiler und Zielebach, 1980
– P. Lüps, 30 Jahre Schloss Landshut, 1998

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / AN