05/06/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Frutigen (seigneurie, district)

Baronnie du XIIe s. à 1400, bailliage bernois jusqu'en 1798 (châtellenie) et de 1803 à 1831, puis district. La baronnie de F. correspondait d'après la description des limites de 1352, à la paroisse médiévale de F.: incluant le haut Kandertal jusqu'au pied du col de la Gemmi, le Gasterntal et l'Engstligental; elle était limitée au nord par la baronnie de Mülenen (bas Kandertal). Ces deux seigneuries appartenaient aux XII-XIIIe s. aux barons de Kien, auxquels succédèrent en 1290 au plus tard les barons de Wädenswil et en 1312 ceux de la Tour; un châtelain (Tschachtlan) les représentait. En raison de la politique extérieure de ses seigneurs, F. se trouva dans la zone d'influence de la Savoie au XIIIe s. et fut en butte aux visées expansionnistes de la ville de Berne dès la fin du XIIIe s. (campagne bernoise de 1294 dans le Frutigland). Confrontés à une situation économique précaire due notamment à leurs campagnes aux côtés des Habsbourg, les la Tour durent remettre en gage une partie de la seigneurie et de ses revenus aux seigneurs de Weissenburg qui, eux-mêmes endettés, sous-hypothéquèrent le Frutigtal à Berne de 1352 à 1357. En 1400, les dettes contraignirent Antoine de la Tour à vendre à la ville de Berne, pour 6200 florins, la seigneurie de F. et ses habitants, avec tous les droits et juridictions. Les gens de la vallée payèrent cette somme et se rachetèrent ainsi des corvées dues à la seigneurie. Berne confirma en 1400 les libertés, us et coutumes de F. et codifia le droit local dans la lettre de franchise de 1445. Le bailli bernois résidant au château fort de la Tellenbourg au-dessus de F. prit le titre de châtelain. Il réunit sous son administration F. (basse juridiction de F., dès 1478 de F. et Adelboden), Mülenen (juridictions d'Aeschi et de Mülenen-Reichenbach-Wengi) et Krattigen; il exerçait les droits de souveraineté de Berne dans la baronnie de Spiez. La châtellenie devint en 1798 un district du canton de l'Oberland et en 1803 (mais sans Spiez) un bailliage du canton de Berne; le siège des autorités a été transféré au village de F. entre 1829 et 1858. Le district de F. comprend sept communes. Depuis la réforme administrative de 1996, il constitue avec celui du Niedersimmental l'arrondissement 12 pour la justice et le registre foncier et fait partie de la région de l'Oberland.


Sources imprimées
SDS BE, II/2
Bibliographie
– W. Brügger et al., Das Frutigbuch, 1977

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / PL