18/02/2014 | communication | PDF | imprimer | 

Surpierre

Comm. FR, distr. de la Broye, enclave dans le canton de Vaud, sur une falaise surplombant la Broye, ayant absorbé Praratoud en 2005 (qui s'en était détaché en 1815 pour devenir comm.) Chef-lieu de bailliage, puis de distr. et ancienne seigneurie. 1142 Super Petram, ancien nom all. Ueberstein. 167 hab. en 1811, 245 en 1850, 244 en 1900, 236 en 1950, 238 en 2000. La seigneurie de S. releva de la famille du même nom, attestée de 1142 à 1233. Passée sous la souveraineté directe des Cossonay au XIIIe s., elle comprenait en 1380 Ménières, Granges, Trey, Henniez, Marnand, Coumin, Chapelle, Cheiry et Villeneuve (FR). Propriété des Challant (1399), des Glérens (1414), châtellenie des Savoie (1472) inféodée en 1488 à François de Gruyère, elle fut conquise par Berne le 21 février 1536, cédée le 1er mars à Fribourg qui en fit un bailliage. Un premier château fut érigé probablement au milieu du XIIe s. L'actuel, attesté dès la fin du XIIIe s., incendié en 1476 et 1539, fut rebâti en 1544 comme résidence baillivale et vendu par le canton en 1850. Le bourg castral, fondé probablement par les Cossonay, attesté en 1344, fut abandonné à la fin du XVe s. La commune fit partie du district d'Estavayer dès 1798, fut chef-lieu de celui de S. de 1803 à 1848. La paroisse de S. comprend Cheiry, Chapelle, Praratoud et Villeneuve. L'église Notre-Dame des Champs, peut-être antérieure au XIIe s. (avec tombes plus anciennes) fut offerte au prieuré de Saint-Maire de Lausanne (acte de confirmation en 1184); elle devint paroissiale entre 1228 et 1285. Isolée, elle fut déplacée au village en 1820 et dédiée à la Nativité de la Vierge et à Marie-Madeleine. S. accueillit le premier séminaire diocésain (1691-1709). Mal desservi (routes secondaires, station d'Henniez sur la ligne de la Broye), le village a gardé son caractère rural (cultures céréalières, élevage).


Bibliographie
– J. Beaud, «Un séminaire diocésain à Surpierre (canton de Fribourg) d'après des doc. inédits», in RHES, 3, 1909, 30-44, 123-130
– B. de Vevey, Châteaux et maisons fortes du canton de Fribourg, 1978, 296-300
– F. Saby, «Surpierre: église Notre-Dame des Champs», in Archéol. fribourgeoise, 1989/1992, 124-128
– E. Bürki, Les premiers seigneurs de Surpierre et leurs sujets, 1991
– D. de Raemy, Châteaux, donjons et grandes tours dans les Etats de Savoie (1230-1330), 2004, 558-559

Auteur(e): Marianne Rolle