02/11/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Rondchâtel

Partie de la comm. de Péry BE, au sud de La Reuchenette, surplombant la chute de la Suze. Fief noble concédé par l'évêque Jean Senn de Münsingen à son frère Conrad, maire de Bienne de 1340 à 1365. L'hypothèse de l'existence d'un château fort n'est pas vérifiée. De la fin du XIVe s. à 1766, ce fief appartint aux de Nans et aux d'Orsans, de Franche-Comté. A l'extinction de ces derniers, R. revint au prince-évêque de Bâle qui le loua à la communauté de Péry. Nicolas Heilmann, receveur du prince-évêque, en prit possession en 1786, au grand mécontentement des bourgeois de Péry, obligés de lui livrer du bois. L'ouverture de la liaison ferroviaire Bienne-Les Convers (1874) entraîna un développement industriel et démographique important: en 1874, le Français Constant Peck construisit une fabrique de chaux et de ciment à R., rachetée en 1902 par Vigier SA, toujours en activité. Oscar Miller, directeur de la fabrique de papier de Biberist, fonda, en 1882, une fabrique de pâte de bois (fermée au début du XXIe s.).


Bibliographie
– J. Luterbacher, Péry, 1984
– B. Romy, Le meunier, l'horloger et l'électricien, 2004
Journal du Jura, 15.2.2008

Auteur(e): Christine Gagnebin-Diacon