08/02/2011 | communication | PDF | imprimer

Saint-Aubin (FR)

Comm. FR, distr. de la Broye, comprenant Les Friques depuis 1991. 1056 Sancti Albini, ancien nom all. Sankt Albin. 446 hab. en 1811, 605 en 1850, 598 en 1900, 617 en 1950, 1027 en 2000. Vestiges de l'époque romaine. S. fit partie de la seigneurie de Grandcour, propriété des Prangins, puis des Savoie dès 1293 (inféodée aux Grandson de 1311-1397). Le duc de Savoie en détacha S. en 1443, puis Les Friques et Agnens (entre S. et Vallon, disparu au plus tard au XVIe s.) en 1444, pour former la petite seigneurie de S., donnée à Antoine Angleis. Admise en 1497 à la combourgeoisie de Fribourg tout en restant sous domination savoyarde, elle reconnut la suzeraineté de Fribourg en 1536. Héritée par les d'Oncieux en 1498, elle fut acquise par la famille Vallier en 1606, avant d'être rachetée en 1691 par Fribourg, qui en fit un bailliage. Les baillis résidaient dans le château bâti par Louis Vallier en 1631 (rénové en 1997-1999). S. fit ensuite partie des districts d'Avenches (1798-1802), de Montagny (1803-1830) et de Dompierre (1831-1848). La paroisse est attestée dès le XIe s. (Delley et Portalban s'en détachèrent en 1858). L'église, dédiée à saint Aubin, est citée dès 1166. Le patronage appartenait au prieuré Saint-Maire de Lausanne; l'église actuelle, en gothique tardif, fut érigée entre 1516 et 1519. Place de marchés au XVIIIe s. S. se situe non loin de l'autoroute A1 depuis 1992. Le secteur primaire est encore assez important au début du XXIe s. (24% des emplois en 2005): céréales, tabac, vergers, champignons (dès 1989). S. a connu une forte progression du secteur tertiaire avec le Centre de recherches agricoles Ciba-Geigy SA ouvert en 1971 (auj. Novartis Centre de recherche santé animale SA).


Bibliographie
– F. Brülhart, Saint-Aubin, 1932 (nouvelle éd. 1988)
La Liberté, 25.6.1968; 28.10.1988
Freiburger Nachrichten, 30.7.1986
– M. Favre, «Les arch. communales de Saint-Aubin», in Bull./Institut fribourgeois d'héraldique et de généal., 1992, n° 17, 12-19

Auteur(e): Marianne Rolle