Macolin

Localité de la comm. d'Evilard BE. Petit village du Jura au-dessus de Bienne. 1304 Macalingen, all. Magglingen. 18 hab. en 1770, 38 en 1793, 121 en 1895, 574 en 2005. L'altitude du hameau, la douceur de son climat, le vaste panorama sur les Alpes (du Säntis jusqu'au Mont-Blanc), la proximité de la ville enfin, incitèrent le Biennois Albert Waelly à y construire un grand hôtel (Kurhaus) de nonante chambres, avec parc, terrain de football et court de tennis (1877). Facilement accessible de Bienne par une route ouverte en 1870 et par un funiculaire entré en service en 1887, M. s'affirma et se développa (avec l'ouverture de l'hôtel Bellevue notamment) comme villégiature mondaine, qui attirait ses hôtes en proposant des "parties de montagne" dans le Jura et des excursions dans le Seeland. Le village conserva sa vocation touristique à travers les deux guerres mondiales et la grande crise, mais pour retrouver son dynamisme, il dut attendre la création de l'Ecole fédérale de sport, liée au rachat du Kurhaus par la Confédération, en 1944. Grâce à l'arrivée de nouveaux habitants, dès les années 1950, M. devint le deuxième centre de la commune, avec le village d'Evilard. Epargné par le brouillard qui recouvre souvent le Plateau, M. est un lieu d'excursion très prisé, équipé de pistes de ski de fond, de luge, et de sentiers pédestres.


Bibliographie
Evilard/Leubringen, Magglingen/Macolin, 1991
– R. Walker, Bauinventar der Gemeinde Leubringen/Evilard, 2005

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / UG