• <b>Hofwil</b><br>Institut Fellenberg, représentation en perspective plongeante de l'un des dortoirs de l'internat, plume et lavis aquarellé de  Johannes Leuzinger,   daté de 1826 (ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv). Cette perspective intérieure fait partie d'une série de vues documentant les différents services offerts par cet établissement modèle: bibliothèque, salle de gymnastique, réfectoire, jardin. Toutes soulignent l'ordre et la propreté dans une esthétique très Biedermeier. Chaque planche propose en même temps une leçon de géométrie projective. L'auteur de ce dessin avait été pressenti comme professeur par l'institut en 1825 sans que cet appel ne débouche sur une collaboration durable.

Hofwil

Localité de la comm. de Münchenbuchsee BE. Le Wilhof (terrain et justice) appartenait à la commanderie de Münchenbuchsee. Il n'était pas inclus dans le système d'assolement de ce village, mais partageait avec lui les droits de vaine pâture. Son propriétaire, Jérôme d'Erlach, rattacha en 1719 le Wilhof à Moosseedorf et à sa seigneurie d'Urtenen-Mattstetten. Le château fut construit entre 1784 et 1786. Philipp Emanuel von Fellenberg, pédagogue et homme politique, y développa des activités qui valurent au Wilhof, désormais appelé H., une renommée internationale. Dès 1799, il mit sur pied une exploitation agricole modèle avec les ateliers ad hoc. Il ouvrit également une institution pour les enfants pauvres. Il développa des modèles pratiques pour de nouveaux types d'établissements de formation (écoles pour indigents, réale, supérieure pour les fils de bonne famille, normale pour instituteurs), installés au château de Münchenbuchsee, ainsi que dans les nombreux bâtiments construits à H. L'école supérieure, fondée en 1808, devint peu à peu sa principale activité et suscita un vif intérêt à l'étranger. Des fils de familles princières régnantes la fréquentèrent. Les différentes sections disparurent les unes après les autres après la mort de Fellenberg (1844), de même que l'institut dirigé ensuite par Eduard Ludwig Gabriel Müller. En revanche, l'école normale cantonale, installée en 1833 au château de Münchenbuchsee, prospéra malgré les difficultés et plusieurs réorganisations. En 1884, elle fut transférée dans les bâtiments délaissés de H., où ne restèrent que les deux premières années de formation, les deux dernières ayant lieu à Berne dès 1904. On rétablit dès 1973 les deux niveaux d'étude à H. Suite à la réforme des programmes des gymnases et des écoles normales en 1997, l'institut fut transformé en un gymnase donnant beaucoup d'importance à l'enseignement de la musique, avec une classe pour sportifs et artistes et un internat.

<b>Hofwil</b><br>Institut Fellenberg, représentation en perspective plongeante de l'un des dortoirs de l'internat, plume et lavis aquarellé de  Johannes Leuzinger,   daté de 1826 (ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv).<BR/>Cette perspective intérieure fait partie d'une série de vues documentant les différents services offerts par cet établissement modèle: bibliothèque, salle de gymnastique, réfectoire, jardin. Toutes soulignent l'ordre et la propreté dans une esthétique très Biedermeier. Chaque planche propose en même temps une leçon de géométrie projective. L'auteur de ce dessin avait été pressenti comme professeur par l'institut en 1825 sans que cet appel ne débouche sur une collaboration durable.<BR/>
Institut Fellenberg, représentation en perspective plongeante de l'un des dortoirs de l'internat, plume et lavis aquarellé de Johannes Leuzinger, daté de 1826 (ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv).
(...)


Bibliographie
– A. Jaggi, Das deutsche Lehrerseminar des Kantons Bern, 1833-1933, 1933
Beiträge zur Geschichte von Münchenbuchsee, 1-, 1972-
– D. Wittwer Hesse, Die Familie von Fellenberg und die Schulen von Hofwyl, 2002

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / MBA