Gsteig bei Interlaken

L'église de G. dans la comm. de Gsteigwiler BE forme le centre de la grande paroisse du même nom, qui s'étendait du Bödeli jusqu'à la vallée de Lauterbrunnen. 1196 Steige. Elle fut bâtie, sans doute au XIIe s., sur une église plus ancienne, archéologiquement encore peu étudiée, près de l'unique pont médiéval franchissant la Lütschine. Transformée à plusieurs reprises, elle recèle d'importantes peintures murales. Les barons de Rothenfluh-Unspunnen cédèrent l'église Saint-Michel de G. au couvent de chanoines de Saint-Augustin d'Interlaken probablement avant 1159, mais la première mention de cette donation date de 1196. La prévôté dut défendre son droit de patronage contre des prétentions extérieures, notamment celles des Wädenswil et des Eschenbach, successeurs des donateurs (1220-1230). Plus tard, le couvent rencontra des difficultés avec les paroissiens qui refusaient de payer les dîmes (1353, 1408). Sans en avertir les chanoines, les gens du village éloigné de Lauterbrunnen construisirent leur propre église en 1487 (paroissiale en 1528). Comme tout l'Oberland bernois, la paroisse de G. s'opposa à la Réforme; mais la capitulation des insurgés face aux troupes bernoises, le 4 novembre 1528 à la Höhematte (Interlaken), signifia l'introduction de la foi nouvelle. Le patronage passa à Berne. L'essor démographique des XIXe et XXe s. entraîna la création de filiales: ancienne église, restaurée, du couvent (puis château) d'Interlaken, églises d'Iseltwald (1939) et Bönigen (1957). En 1973, Isenfluh se rattacha à Lauterbrunnen. La maison de paroisse de Matten date de 1979. Aujourd'hui, la paroisse protestante de G., qui comprend les communes de Gsteigwiler, Bönigen, Gündlischwand, Interlaken, Iseltwald, Lütschental, Matten, Saxeten et Wilderswil, est divisée en trois cercles: G., Interlaken-Matten et Bönigen-Iseltwald.


Bibliographie
– C. Frutiger, Kirche Gsteig Wilderswil, 1980
– V. Stähli-Lüthi, Kirche Gsteig, 1983
– E. Kolb et al., 800 Jahre Kirche Gsteig, 1996

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / ABI