Alchenflüh

Comm. de Rüdtligen-A. BE. Situé sur la rive gauche de l'Emme, A. (1409 Alchenfluo) était compris dans le domaine de Kirchberg des rois de Bourgogne, avec lequel il fut donné en 994 au couvent de Seltz. Aux XIIIe et XIVe s., les Kibourg y avaient également des possessions. A. était en 1409 l'un des sept sièges de tribunal du landgraviat de Bourgogne, passé des Kibourg-Habsbourg à Berne en 1406. Sous la domination bernoise, A. devint chef-lieu d'une basse juridiction comprenant aussi Lyssach, Rüti bei Lyssach et Rüdtligen (paroisse de Kirchberg), Mötschwil, Schleumen et Grüt (paroisse de Hindelbank). L'amman d'A. présidait le tribunal (conflit de compétence en 1570-1572). Le plaid, mentionné en 1435, se réunissait "sous le peuplier d'A." (coutume de 1465). La juridiction d'A. dépendit du bailli de Wangen puis, après 1471, de l'avoyer de Berthoud, office nouvellement créé. Chef-lieu de juridiction, A. eut une taverne et un moulin banal; puis un pont pour Kirchberg, qui remplaça une passerelle en 1640; enfin, en 1876, une gare d'importance régionale (desservant Kirchberg) sur la ligne de chemin de fer Berthoud-Soleure. A. et Rüdtligen forment une seule commune depuis 1833, mais sont aujourd'hui séparés par l'autoroute A1.


Sources imprimées
SDS BE, II/9
Bibliographie
Heimatbuch des Amtes Burgdorf und der Kirchgemeinden Utzenstorf und Bätterkinden, 2 vol., 1930-1938
Rüdtligen-Alchenflüh, 1999

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / IB