11/06/2002 | communication | PDF | imprimer

Aarmühle

Ancien nom de la comm. d'Interlaken BE. Village assolé du Bödeli, entre les lacs de Thoune et de Brienz, sur la rive gauche de l'Aar, avec des possessions sur le Harder, ainsi nommé à cause de son moulin (1365 Amuli), A. formait une communauté (Bäuert) et appartenait au couvent d'Interlaken qui y fit tenir un marché hebdomadaire et une foire annuelle dès 1365. Le hameau d'A., lié avec Wilderswil, oberen Matten et mittleren Matten dans la communauté d'exploitation de Matten, avait cependant rang de commune scolaire et d'assistance, dans le cadre de la paroisse de Gsteig. Au XVIe s., ces hameaux commencèrent à se quereller au sujet de leurs forêts et communaux (tentatives d'arbitrage en 1533, 1586, 1618). Wilderswil quitta la communauté en 1633. Le conflit reprit entre A. et Matten; une médiation du bailli d'Interlaken échoua en 1761. A. souhaita enfin (1810) se séparer de Matten, partager les biens communaux et mettre en culture les marais, mais ne put s'instituer en commune qu'en 1838. La structure de la population des deux localités était alors différente: en 1831, A. avait 37% d'habitants, Matten 12%. Matten resta un village agricole, cependant qu'A. s'ouvrit au tourisme et se rebaptisa en 1891 d'un nom plus facile à retenir pour les touristes, celui d'Interlaken.


Bibliographie
– R. Gallati, Aarmühle-Interlaken, 1838-1988, 1991

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / PM