• <b>Centovalli (région)</b><br>La route cantonale et le chemin de fer Locarno-Domodossola près d'Intragna, 1923 (Archivio di Stato del Cantone Ticino, Fondo Ernesto e Max Büchi).

Centovalli (région)

Région TI, district de Locarno. 1185 Centum valles. Vallée encaissée traversée par la Melezza, qui prend sa source au-dessus de Santa Maria Maggiore (I) et se jette dans la Maggia légèrement en aval de Ponte Brolla. Les C. s'étendent de Camedo à la frontière italienne jusqu'au confluent de l'Isorno et de la Melezza, vers Intragna. Les "cent vallées" constituent la partie orientale d'une vallée ouverte à double pente, perpendiculaire à la chaîne alpine, entre les vallées creusées par le Tessin et la Toce, le val Vigezzo (I) formant l'autre pente. Entourées de vastes chaînes montagneuses, les C. culminent au sud avec le Gridone (2188 m), au nord avec le Pizzo Ruscada (2004 m) et s'abaissent rapidement vers l'est. A l'exception de Golino, situé au fond de la vallée, et d'Intragna, les villages sont tous construits sur des terrasses, à une altitude comprise entre 600 et 900 m. Plus haut se trouvent ce que l'on appelle les "montagnes" (avec leurs chalets, leurs pâturages entourés de forêts) et les alpages. Jusqu'au XIXe s., les villages des C. exploitaient également quelques alpages du val Onsernone.

Les villages de Borgnone, Palagnedra et Rasa constituaient l'ancienne commune de C.; mentionnée dès le XIIIe s., elle fut démembrée en 1838 pour donner naissance aux communes de Borgnone et de Palagnedra. En 1864, Rasa obtint à son tour un statut communal (elle devint fraction de commune d'Intragna en 1972). Intragna, avec Golino et Verdasio, formait une autre commune. Les deux communes faisaient partie de la pieve de Saint-Victor et de la communauté de Locarno et Ascona. En 1531, les douze cantons souverains s'opposèrent à la demande des C., du val Onsernone et de la commune d'Ascona d'être séparés de Locarno. Le centre ecclésiastique de la vallée était l'église Saint-Michel à Palagnedra, dont Borgnone, Verdasio et Rasa furent détachées au XVIIe s. Relevant auparavant de Golino, Intragna devint paroisse en 1653. Borgnone, Palagnedra et Intragna fusionnèrent en 2009 pour former la nouvelle commune de C.

Le chemin muletier qui partait de Locarno et de Losone conduisait vers Golino, franchissant la Melezza à la hauteur d'Intragna, d'où il rejoignait la frontière italienne en restant toujours sur la rive gauche et en suivant le relief. La route carossable actuelle emprunte en grande partie son tracé. Il existait en outre un sentier qui parcourait toute la vallée en traversant la Melezza d'abord près d'Intragna, sur le pont de Remagliasco, puis au fond de la vallée, en aval de Palagnedra, continuait ensuite vers Borgnone et Camedo et se prolongeait au-delà de la frontière. La route carrossable, exposée à de fréquents éboulements, fut construite en plusieurs étapes entre 1846 et 1907, et rattachée au réseau italien. Le chemin de fer à voie étroite Locarno-Domodossola, qui relie les lignes du Gothard et du Simplon, fut réalisé entre 1912 et 1923. Depuis 1958, le village de Rasa peut être atteint par un funiculaire partant de Verdasio, qui est son seul moyen d'accès. L'agriculture, l'élevage du petit bétail et l'exploitation forestière constituaient les principales sources de revenus, auxquelles s'ajoutèrent dès le XVIe s. les gains des nombreux émigrants (saisonniers et migrants temporaires) particulièrement attirés par l'Italie et pour la plupart fumistes, ramoneurs, portefaix ou vendeurs de marrons. L'émigration diminua rapidement durant la seconde moitié du XIXe s. Les C. furent à l'apogée de leur croissance démographique à la fin du XVIe s., croissance qui connut dès lors un fléchissement constant, interrompu seulement par une reprise au XIXe s. Le dépeuplement de la vallée, sensible dès les premières décennies du XXe, s'est accentué après 1950. L'ouverture à Camedo (1964) d'usines de confection employant des ouvriers frontaliers n'a pas freiné l'exode de la population de Borgnone et de Palagnedra. Seul Intragna, siège des principales infrastructures publiques, a bénéficié dès 1970 d'une légère augmentation de la population en raison de la proximité de l'agglomération de Locarno. Depuis 1950, les emplois du secteur primaire diminuent; la viticulture, pratiquée dans le passé comme activité accessoire, s'est étendue au détriment de l'agriculture. Le barrage-réservoir hydro-électrique de Palagnedra a été contruit de 1950 à 1952.

<b>Centovalli (région)</b><br>La route cantonale et le chemin de fer Locarno-Domodossola près d'Intragna, 1923 (Archivio di Stato del Cantone Ticino, Fondo Ernesto e Max Büchi).<BR/>
La route cantonale et le chemin de fer Locarno-Domodossola près d'Intragna, 1923 (Archivio di Stato del Cantone Ticino, Fondo Ernesto e Max Büchi).
(...)


Bibliographie
– G.M. Wähli, Centovalli und Pedemonte, 1967
– A. Albé, La ferrovia Locarno-Domodossola, 1988
Centovalli e terre di Pedemonte, 1988
– P.G. Pisoni, R. Broggini, «Statuti volgari e latini della comunità di Centovalli», in Verbanus, 14, 1993, 59-109

Auteur(e): Rodolfo Huber / LT