26/01/2010 | communication | PDF | imprimer

Morens (FR)

Comm. FR, distr. de la Broye, enclave d'Estavayer-le-Lac. 1216 Morens. 100 hab. en 1811, 109 en 1850, 148 en 1900, 178 en 1950, 123 en 2000. Vestiges de l'époque romaine (habitat, sépulture, pont de bois sur la Petite Glâne). Au Moyen Age, M. dépendait de la seigneurie de Bussy, relevant avec elle des seigneurs d'Estavayer. Sous l'Ancien Régime, le village fut rattaché au bailliage d'Estavayer (1536-1798), puis au district homonyme (1798-1848). M. fut brûlé par les Payernois en 1338. La paroisse, citée en 1228, comprenait Bussy, qui hérita du siège paroissial en 1869, Frasses jusqu'en 1701 et Autavaux jusqu'en 1719. La collature appartint au chapitre de Lausanne, puis à l'évêque, de 1291 à la Réforme. Eglise Saints-Ferréol-et-Ferjeux (sur des fondations carolingiennes et du Xe s., réparée en 1560, remaniée en 1680, agrandie en 1735). Correction de la Petite Glâne et assèchement des zones marécageuses en 1921. Remaniement parcellaire dès 1945. M. a cédé des terres à l'aérodrome militaire de Payerne dès 1929 (env. 40 ha). La commune est restée rurale (douze exploitations agricoles en 2000) malgré l'ouverture de l'autoroute A1 en 2001.


Bibliographie
– Dellion, Dict., 8, 506-522
HA, 1, 1970, 8-11
La Liberté, 29.6.1977, 25-29

Auteur(e): Marianne Rolle