01/12/2008 | communication | PDF | imprimer | 

Montet (Broye)

Ancienne comm. FR, distr. de la Broye, enclave d'Estavayer-le-Lac, formant depuis 2004 la comm. des Montets avec Aumont, Frasses et Granges-de-Vesin. 1274 Montez. 184 hab. en 1811, 261 en 1850, 397 en 1900, 386 en 1950, 410 en 2000. Dépendant de la seigneurie d'Estavayer au Moyen Age, M. fut rattaché au bailliage homonyme (1536-1798), puis au district d'Estavayer-le-Lac (1798-1848). Charles le Téméraire y avait établi son camp militaire avant la bataille de Morat (1476). Propriété des familles Lanthen-Heid au XVIIe s., puis Praroman jusqu'à la fin du XVIIIe s. Au spirituel, M. se sépara de Cugy en 1675 et forma une paroisse (grâce à la requête d'Anne Marie Lanthen-Heid), avec Frasses de 1701 à 1901 et Seiry de 1734 à 1900. Eglise Sainte-Trinité abritant de remarquables retables baroques (1660-1663, restaurée en 1996-1998). Le château de M. accueillit une communauté de la Société du Sacré-Cœur (1831-1847), l'orphelinat de l'institut Marini (1882-1961), un institut d'enseignement secondaire tenu par les salvatoriens (1961-1978), puis le Centre de rencontre et de formation du mouvement des Focolari (dès 1981). Six exploitations agricoles en 2000 (élevage et culture). La proximité de l'autoroute A1 (2001) amène un développement résidentiel.


Bibliographie
– Dellion, Dict., 8, 484-505
HS, VIII/2, 575-588
– J. Bondallaz, Hist. du village de Montet, 1998
– I. Andrey, L'église de la Sainte-Trinité de Montet, à paraître

Auteur(e): Marianne Rolle