Montagny-les-Monts

Ancienne comm. FR, distr. de la Broye, sur la rive gauche de l'Arbogne, constituée des villages de M. et de Cousset, des hameaux des Arbognes et de Villarey et de l'enclave de Tours. M. a fusionné en 2000 avec Montagny-la-Ville pour former la commune de Montagny. 1146 castrum Montaniacum, ancien nom all. Montenach-Berg. 284 hab. en 1811, 615 en 1850, 774 en 1900, 752 en 1950, 754 en 1990, 864 en 1999. Vestiges du Mésolithique, sépultures du Bronze et de Hallstatt, villa gallo-romaine (Tours). Au Moyen Age, M. fut le centre de la seigneurie de Montagny, acquise par Fribourg en 1478 et érigée en bailliage. La localité fut rattachée aux districts de Payerne (dès 1798), de Montagny (dès 1803), de Dompierre (dès 1831) et de la Broye (dès 1848). Du château (pillé en 1476, incendié en 1504, restauré en 1509 et 1752), utilisé comme carrière dès 1802, ne reste qu'une tour du XIIIe s. La chapelle castrale (XIVe s.) forme le chœur de l'église actuelle dédiée à l'Immaculée Conception (rebâtie en 1760, agrandie en 1926). La paroisse de M. (siège primitif à Tours) comprenait M.-la-Ville et Mannens-Grandsivaz (détaché en 1874). Chemin de fer Fribourg-Payerne avec station à Cousset (1876). Société de laiterie (1889). Moulins, scierie, huilerie (XIXe s.), industrie horlogère (1964-1983), Fabrique des tabacs réunis (1964-1987). Fondation Général Nicolas de Gady pour la sauvegarde de la tour (1989).


Bibliographie
– Dellion, Dict., 8, 417-436
– M.-H. Bossy, Evolution et avenir économique de la commune de Montagny-les-Monts, mém. lic. Fribourg, 1968
– B. de Vevey, Châteaux et maisons fortes du canton de Fribourg, 1978, 243-249
Archéol. fribourgeoise, 1989/1992, 101-105

Auteur(e): Marianne Rolle