Etroits, col des

Col du Jura vaudois, comm. Sainte-Croix, à une altitude de 1151 m, reliant Yverdon à Pontarlier. Jusqu'aux travaux de François Mottas de la moitié des années 1980, presque tous les historiens pensaient que les ornières encore visibles près de Vuitebœuf, creusées au XVIIIe s., dataient de l'époque romaine. De fait, si le col fut probablement utilisé dès l'Antiquité, le développement du trafic semble résulter de la politique des Grandson (construction du château de Sainte-Croix en 1317, détruit par les Suisses en 1475) qui voulaient attirer les marchandises passant par le col concurrent de Jougne. Les E. servaient surtout au transport du sel comtois et du vin de Bourgogne. Le tracé de ce passage secondaire du Jura fut réaménagé sous le régime bernois (1712 et milieu du XVIIIe s.), puis au XIXe s.: en 1838 en direction de Vuitebœuf, en 1843 vers le Val-de-Travers et en 1848 vers Pontarlier.


Bibliographie
– F. Mottas, «De la plaine de l'Orbe en Franche-Comté», in ArS, 9, 1986, 124-134
– G. Schneider, W. Vogel «Karrgeleise: Römerstrassen oder Trassen der Neuzeit?», in Spuren, Wege und Verkehr, éd. H.-R. Egli et al., 1997, 117-130

Auteur(e): Germain Hausmann