Saint-Pierre-de-Clages

Village et ancien prieuré, comm. Chamoson VS. 476 hab. en 2000. S. fit partie de la seigneurie d'Ardon-Chamoson. Au XIe s. (probablement), les bénédictins de l'abbaye d'Ainay (Lyon) créèrent un prieuré à S. Après une période prospère, le prieuré déclina et fut réuni en 1580 à la mense épiscopale de Sion. Son administration fut confiée à des séculiers. L'église romane (citée dès 1153) date de la première moitié du XIe s., sa tour octogonale (modèle de Cluny III) du XIIe s. En 1661, un rectorat Notre-Dame du Mont-Carmel fut fondé et doté par le chanoine Nicolas Mugnier. Douze trappistes chassés de France par la Révolution trouvèrent refuge à S. de 1793 à 1795. Les héritiers de Mugnier cédèrent leurs droits en 1945 en faveur de la création de la paroisse de S. En 1993, S. est devenu Village suisse du Livre (membre de l'Association internationale des Villages du livre), organisant notamment une fête annuelle du livre, qui attire des milliers de visiteurs. La Fondation du Rectorat du Mont-Carmel fut créée en 1998. Au début du XXIe s., le village reste en outre un important producteur de vins.


Bibliographie
– J.E. Tamini et al., Essai d'hist. du district de Conthey, [1933], 242-342
HS, III/1, 1437-1470; III/3, 1065-1066
– J. Pont, Du rectorat de Notre-Dame du Mont-Carmel à St-Pierre-de-Clages, 1996
– P. Elsig, L'église romane de Saint-Pierre-de-Clages (VS), 2000

Auteur(e): Albano Hugon