• <b>Verbier</b><br>Affiche publicitaire pour le télésiège de Médran, premier de la station, réalisée en 1951 par  Martin Peikert (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).

Verbier

Village et station de la comm. de Bagnes VS. 263 hab. en 1798, 252 en 1850, 318 en 1900, 772 en 1960, 2395 en 2000. Un château, cité dès 1287, fut sans doute détruit par les Haut-Valaisans en 1476. V. était l'un des huit quartiers de Bagnes. Au spirituel, V. releva de Bagnes (chapelle en 1686) jusqu'en 1962. Face au développement touristique, V. fut alors érigé en paroisse. V. compte sept lieux de culte, dont, à la station, le temple protestant (1954) et l'église Notre-Dame (1969) et, au village, l'église paroissiale Saint-Barthélemy (1973). La station se développa dès les années 1930 (27 hab. à l'année en 1945) au-dessus du village, dans les alpages et mayens. Un premier hôtel vit le jour en 1927, la société de développement en 1937. Le premier téléski date de 1947, le premier télésiège de 1950. La route arriva au village en 1935, en station en 1949. En 1975, V. et Le Châble furent reliés par une télécabine. La station a connu un développement fulgurant; en 2010, elle comptait quelque 30 000 lits touristiques, principalement des résidences secondaires de luxe, et enregistrait plus de 900 000 nuitées (5400 en 1950). Le domaine skiable fait partie de celui des quatre vallées (V., Nendaz, Thyon, Veysonnaz). V. accueille des manifestations renommées, comme le Verbier Festival (musique classique, dès 1994) et l'Xtreme de V. (ski freeride, dès 1996).

<b>Verbier</b><br>Affiche publicitaire pour le télésiège de Médran, premier de la station, réalisée en 1951 par  Martin Peikert (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>
Affiche publicitaire pour le télésiège de Médran, premier de la station, réalisée en 1951 par Martin Peikert (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).
(...)


Bibliographie
– B. Deslarzes, Verbier, tourisme et mutation, 1930-1960, 1998

Auteur(e): Jean-Yves Gabbud