Morgins

Hameau de la comm. de Troistorrents VS, distr. de Monthey, sur une terrasse à 1342 m d'altitude. 47 hab. fin XIXe s., 597 en 2001. M. se développa dès les années 1820 grâce à l'exploitation d'une source d'eau ferrugineuse. Le Grand Hôtel des Bains (inauguré en 1846, détruit en 1981) accueillait Anglais, Allemands et Français pour des cures d'hydrothérapie. L'ancien chemin muletier de Troistorrents à M. fut remplacé par une route carrossable en lacets (1864-1867). Une chapelle (auj. église de l'Assomption) fut érigée en 1870. Station de sports d'hiver (1908), M. se dota d'un premier télésiège en 1947 et fut, en 1961, la première à être reliée à une station française (Châtel) dans le domaine skiable franco-suisse des Portes du Soleil. M., qui vit essentiellement du tourisme, tente de diversifier son offre et de trouver son essor dans les sports d'été.


Bibliographie
– A. de Claparède, Champéry, le Val d'Illiez et Morgins, 1890 (rééd. 2002)
Etude touristique Morgins-Hôtels, 1974

Auteur(e): Pascal Dubey