Fouly, La

Mayen du val Ferret, comm. d'Orsières VS. La Folly jusqu'au XXe s. Utilisé l'été par les habitants d'Orsières, le mayen connaît un début de célébrité grâce aux sommets du Dolent et du Tour Noir qui attirent les alpinistes dès la fin du XIXe s. Malgré la construction d'un hôtel en 1925, la localité ne se développe qu'après l'ouverture de la route en hiver (1965). Petite station familiale, elle vit du tourisme d'été (randonnée, alpinisme) et d'hiver (ski de fond et de piste). Chapelle Saint-Nicolas-de-Flue (1941-1942).


Bibliographie
– E. Troillet-Lovey, Le val Ferret, 1946
– R. Berthod, Orsières, ma commune, 1983

Auteur(e): Catherine Raemy-Berthod