Gletterens

Comm. FR, distr. de la Broye dès 1848, sur les rives du lac de Neuchâtel, à l'écart des grands axes de communication. 1239 Lieterins. 160 hab. en 1811, 251 en 1850, 235 en 1900, 251 en 1950, 176 en 1970, 328 en 1990, 536 en 2000. Station lacustre groupant trois villages néolithiques (civilisations de Horgen et de Cortaillod). Fief de la seigneurie de Montagny dès le XIVe s. Le gouvernement fribourgeois incorpora G. au bailliage de Montagny en 1478; en 1724, il acheta à Jean-Jacques Dubey de Grandcour divers droits féodaux. G. fut attribué aux districts d'Avenches de 1798 à 1803, de Montagny, puis de Dompierre de 1830 à 1848. Au spirituel, G. était filiale de Carignan, puis fut érigé en paroisse en 1858. Chapelle mentionnée en 1642; église de l'Assomption (1877-1878). La pêche fut pratiquée jusqu'aux environs de 1940. La commune a développé le tourisme et les résidences secondaires (port de batellerie de 250 places en 1963, camping-caravaning en 1970, village lacustre en 1998).


Bibliographie
– Dellion, Dict., 6, 524-527
Hist. et archéol., 62, avril 1982, 26-29
– S. Jäggi, Die Herrschaft Montagny, 1989

Auteur(e): Marianne Rolle