Bachtobel

Seigneurie justicière thurgovienne, dite aussi Oberboltshausen, sur le flanc sud de l'Ottenberg, à l'ouest de Weinfelden. Elle ne comprenait qu'un château et quelques fermes où l'on cultivait surtout la vigne. On ne sait rien des origines du château. La seigneurie appartenait vers 1500 aux Schenk von Kastel, en 1623 au donzel Heinrich Göldlin von Tiefenau, fils de l'avoyer homonyme de Rapperswil (SG); le jeu des liens familiaux la fit passer en 1659 aux Ebinger von Steisslingen, qui la vendirent en 1784 au juge Johann Ulrich Kesselring (1742-1812), agriculteur à Boltshausen. Celui-ci et son fils, Johann Ulrich (1765-1822), prirent résolument part en 1798 au renversement de l'Ancien Régime. B. est aujourd'hui un cru renommé.


Bibliographie
– H. Lei, «Der Thurgauische Gerichtsherrenstand im 18. Jahrhundert», in ThBeitr., 99, 1962, 3-177
– H. Lei, Vor zweihundert Jahren erwarb Johann Ulrich Kesselring Bachtobel, [1996]

Auteur(e): Thomas Holenstein / PM