Glâne

Rivière et district fribourgeois, la première ayant donné son nom au second en 1848. La G. ou Grande G. (la Petite G. est un affluent de la rive gauche de la Broye) prend sa source à Mossel et, après un parcours de 29,5 km, se jette dans la Sarine à Châtillon-sur-G. L'abbaye d'Hauterive possédait des droits de pêche à Matran. Autrefois poissonneuses, les eaux de la G. actionnaient moulins et scieries à Prez, Romont, Villaz-Saint-Pierre, Macconnens et Chavannes-sous-Orsonnens. Au nord de Romont, des bains eurent leur heure de gloire au XIXe s. Encore naturelle vers sa source et dans son cours inférieur, la G. a été canalisée entre Siviriez et Granges-la-Battiaz.

Formé de quarante-trois communes en 2000, le district est le cinquième du canton par la superficie et le sixième par le poids démographique (17 774 habitants en 2000). Au Moyen Age, la région était possession des seigneurs de Pont, des châtelains de Rue et des comtes de Romont, vassaux des Savoie. Fribourg annexa en 1536 Romont et Rue qu'elle transforma en bailliages. Les préfectures du même nom créées en 1798 furent réunies en un seul district en 1848 (moins quelques communes de Rue, plus quelques-unes des bailliages de Montagny et de Farvagny). District à vocation agricole (premier producteur de gruyère du canton, caves à Ursy), traversé par la ligne du chemin de fer Lausanne-Berne. Le chef-lieu, Romont, compte quelques industries. On y trouve l'école secondaire, une école spécialisée pour les enfants handicapés, la prison. L'hôpital de district à Billens (1936) est devenu l'un des sites de l'hôpital du Sud-Fribourgeois (2001).


Bibliographie
– L. Page, Romont et son pays de Glâne, 1956
– L. Page, Sarine et Glâne, 1971
Encycl.FR, 2, 474-476
Archéol. et patrimoine routier fribourgeois, 1, 1996

Auteur(e): Jean-Pierre Dewarrat