• <b>Landquart (commune)</b><br>Le quartier de la gare vu de l'ouest, en 1939, photographie de  Hans Gross  pour une carte postale (Rätisches Museum, Coire). La gare et l'hôtel Landquart, avec son parc arborisé, occupent le premier plan à gauche. Derrière ces éléments initiaux du développement urbain apparaît la cité-jardin construite entre 1896 et 1910 par la compagnie des Chemins de fer rhétiques pour ses ouvriers et employés. La cluse à travers laquelle la Landquart endiguée rejoint la vallée du Rhin est visible en haut à gauche de l'image. L'unique pont qui franchit la rivière perpétue l'emplacement de l'ancien péage de Landquart.

Landquart (commune)

Commune GR, district de Landquart, née en 2012 de la fusion de Igis et Mastrils. Avant 2012, L. était une fraction d'Igis. Dans la vallée du Rhin près de Coire, elle était formée de L. et L.-Fabriken. De 1582 à 1830, L. n'était qu'une station de péage. La correction du confluent entre le Rhin et la L. fut achevée en 1847. L. se développa autour d'une gare de la ligne Saint-Gall-Coire, construite par la Compagnie de l'Union-Suisse à L.-Au en 1858. Une verrerie fut ouverte en 1860, puis plusieurs hôtels; l'exploitation de la première fabrique de pâte de bois de Suisse (fabrique de papier à partir de 1874) débuta à L.-Fabriken en 1863; d'autres manufactures suivirent, qui n'eurent parfois qu'une courte existence (cellulose, machines, carton, laine artificielle, allumettes, fonderie de fer). L'ouverture de la ligne L.-Davos des Chemins de fer rhétiques en 1889 et la construction des ateliers et entrepôts de cette compagnie en 1896 suscitèrent un nouvel essor. L. devint un nœud ferroviaire important entre la vallée du Rhin et le Prättigau et un site industriel attirant de nombreux navetteurs (2800 emplois en 1981). La croissance démographique entraîna la construction de l'église catholique Saint-Fidèle, consacrée en 1908 et desservie par des capucins. La paroisse de L., créée en 1934, comprend le vicariat de Malans dont relèvent les catholiques de la région de Maienfeld. Le temple protestant date de 1926. Le village abrite des institutions d'importance régionale: école d'agriculture du Plantahof (1896), école professionnelle (1903), maison de retraite Neugut (1897). Le Forum im Ried (centre de congrès) a été ouvert à L.-Fabriken en 1991.

<b>Landquart (commune)</b><br>Le quartier de la gare vu de l'ouest, en 1939, photographie de  Hans Gross  pour une carte postale (Rätisches Museum, Coire).<BR/>La gare et l'hôtel Landquart, avec son parc arborisé, occupent le premier plan à gauche. Derrière ces éléments initiaux du développement urbain apparaît la cité-jardin construite entre 1896 et 1910 par la compagnie des Chemins de fer rhétiques pour ses ouvriers et employés. La cluse à travers laquelle la Landquart endiguée rejoint la vallée du Rhin est visible en haut à gauche de l'image. L'unique pont qui franchit la rivière perpétue l'emplacement de l'ancien péage de Landquart.<BR/>
Le quartier de la gare vu de l'ouest, en 1939, photographie de Hans Gross pour une carte postale (Rätisches Museum, Coire).
(...)


Bibliographie
– R. Hartmann, Streifzug in Wort und Bild durch die Geschichte von Igis-Landquart, 1996
– R. Hartmann, Orts- und Flurnamen von Igis-Landquart, 1998

Auteur(e): Adolf Collenberg / AN