26/09/2016 | communication | PDF | imprimer | 

Font

Ancienne commune FR, district de la Broye, partie de la commune d'Estavayer-le-Lac depuis 2012. 1011 Font. 207 hab. en 1811, 233 en 1850, 206 en 1900, 237 en 1950, 192 en 1980, 267 en 2000. Stations lacustres du Néolithique et de l'âge du Bronze; monnaies romaines. Le château de F. (regale castellum) faisait partie des biens donnés en 1011 par le roi Rodolphe III à sa fiancée Ermengarde; il fut incendié par les Suisses en 1475. La seigneurie de F., démembrée pour donner naissance à la seigneurie de La Molière (début XIVe s.), comprenait aussi le territoire de Cheyres qui s'en détacha au XVe s. En 1267, Aymon de Blonay remit à Pierre II de Savoie la suzeraineté de F. Les Estavayer-Chenaux conservèrent des droits sur F. jusqu'en 1488, droits qui furent repris par Fribourg. Avec Châbles et Châtillon, F. fut érigé en bailliage (1520), réuni à La Molière en 1536, et devint le bailliage de F.-Vuissens dès l'achat de la seigneurie de Vuissens en 1608. La résidence baillivale était à F. jusqu'en 1608 avant d'être transférée à Vuissens. F. fit ensuite partie du district d'Estavayer-le-Lac (1803-1848). Les villages de F., Châbles et Châtillon partagèrent leurs biens communaux en 1801. La paroisse de F., avec Châbles, est attestée en 1228. Chapelle de Saint-Antoine au XIVe s. L'église, dédiée à saint Sulpice, comprend un chœur roman et une nef de 1560. La collature releva, de la fin du XVIe s. à 1848, du couvent des Cordeliers de Fribourg. Création d'une fondation en faveur de l'école (1735). Culture du châtaignier au XVIIIe s. Ligne de chemin de fer dès 1878, tracé modifié en 1888. La localité à caractère agricole est devenue résidentielle.


Bibliographie
– Dellion, Dict., 5, 284-303
– F. Brülhart, «La seigneurie et la paroisse de Font», in ASHF, 8, 1907, 155-284
– B. de Vevey, Châteaux et maisons fortes du canton de Fribourg, 1978, 136-142

Auteur(e): Marianne Rolle