Sertig

Nom d'une vallée latérale de la Landwasser (rive gauche), dans la comm. de Davos GR, abritant plusieurs fermes (dont celles de Clavadel et Gaschurna), d'un hameau (S.-Dörfli, 1861 m) et d'un col (Sertigpass, 2739 m). 1400 Sertix. Les redevances allaient au chapitre cathédral de Coire. Des Romans, venant probablement en partie du Montafon, furent les premiers colons. Des Walser les suivirent dès le XIVe s. Un habitat permanent est attesté vers 1562 à S.-Dörfli. En 1699, la vallée possédait une église. A la fin du XVIIIe s., on fabriquait à la ferme de Gaschurna des récipients et des horloges en bois. Un sentier mène du val S. à Bergün/Bravuogn par le Chüealptal, le col de S., les lacs de Ravais-ch et le val Tuors. Ce col, sans importance historique, est connu des randonneurs et des alpinistes. En 1999, un hôtel (Walserhuus) s'est ouvert au Dörfli, en activité durant les saisons d'été et d'hiver. Le val S. possède des alpages estimés et bénéficie d'un service de car postal en été.


Bibliographie
– A. Guler, «Das Sertigtal und seine Alpwirtschaft in Geschichte und Sage», in Jahresbericht der Walservereinigung Graubünden, 1989, 37-46

Auteur(e): Martin Bundi / EVU