08/05/2008 | communication | PDF | imprimer

Inn

Rivière et distr. GR. Née au Piz Lunghin, la rivière (rom. En, lat. Oenus, Enus), dont le bassin a une superficie de 1792 km² sur territoire suisse, arrose la Haute et la Basse-Engadine (Engadine) et atteint l'Autriche à Finstermünz. Après 510 km, principal affluent du Danube, faisant alors la frontière entre l'Autriche et l'Allemagne, elle se jette dans le fleuve à Passau (Bavière). Jusqu'au milieu du XIXe s., l'I. joua un grand rôle pour le flottage. Le bois était exporté de l'Engadine à Innsbruck, dans les salines de Hall (tous deux au Tyrol) et en partie jusqu'à Rosenheim (Bavière), où il était utilisé dans les mines. Au XIXe s., des poissons provenant soit de l'I., soit des lacs de Sils et de Silvaplana, se vendaient en Italie. La rivière inonda souvent la Haute-Engadine, notamment en 1566 et 1951; elle fut canalisée entre Samedan et Zuoz à la fin du XIXe s. Vers l'an 2000, les centrales électriques engadinoises mises en service en 1971 enregistraient une production moyenne d'1,3 milliard de kWh par an. L'exercice 2005-2006 s'est soldé par une production d'1,2 milliard de kWh (pour la troisième fois au-dessous de la moyenne annuelle). Les redevances assurent un revenu important aux treize communes concessionnaires. Le rafting se pratique entre La Punt et Martina.

Le district de l'I., où la langue romanche est majoritaire, comprend dix-huit communes dans les cercles de Sur Tasna, Suot Tasna, Ramosch et Val Müstair (ce dernier depuis 2001). D'une superficie de 1197 km2, il comptait 7283 habitants en 2000. En 1801-1802, sous la République helvétique, le district de l'I. qui se trouvait dans le canton de Rhétie comprenait la Basse-Engadine et le Val Müstair. S'y ajouta en 1803 la commune de Tarasp, jusqu'alors autrichienne.


Bibliographie
– H. Heyn, Der Inn, cat. expo. Rosenheim, 1989

Auteur(e): Paul Eugen Grimm / FS