14/07/2005 | communication | PDF | imprimer

Cheyres

Comm. FR, distr. de la Broye, rive sud du lac de Neuchâtel, à l'extrémité ouest de l'enclave d'Estavayer-le-Lac, comprenant C. et le hameau de Granges-de-C. 1230 Cheres. 234 hab. en 1811, 381 en 1850, 446 en 1888, 403 en 1900, 419 en 1920, 361 en 1950, 688 en 2000. Stations lacustres du Néolithique (Cortaillod) et de l'âge du Bronze. Une mosaïque romaine représentant Orphée, découverte en 1778, fut détruite peu après. La petite seigneurie, comprenant C., Bollion et Seiry, issue d'un démembrement de celle de Font-La Molière, est mentionnée en 1441; elle appartenait alors à Georges de La Molière. En 1536, ses descendants prêtèrent hommage à Fribourg, qui rattacha la seigneurie au bailliage d'Estavayer. Elle passa par alliance à la branche lausannoise des Praroman en 1560. Achetée par le gouvernement de Fribourg en 1704, bailliage de cette date à 1798, elle continua à suivre le droit du plaid général de Lausanne. C. fit partie du district d'Estavayer de 1798 à 1848. Le château, rebâti de 1773 à 1774, résidence du bailli, servit de cure de 1848 à 1862. C. se détacha de la paroisse d'Yvonand à la Réforme et forma dès lors une paroisse. Mention d'une chapelle en 1445. L'église Saint-Nicolas, consacrée en 1484, reconstruite de 1749 à 1752, abritait depuis la Réforme une statue ouvrante de Notre-Dame des Grâces (XIVe s., avant la Réforme à Yvonand), volée en 1978. L'oratoire de Notre-Dame de Bonne-Fontaine est lieu de pèlerinage attesté dès 1636. Ligne ferroviaire Fribourg-Yverdon et gare (1877). Village vigneron vers 1850, C. est au XXe s. orienté aussi vers les cultures céréalières, la production fruitière (cerises) et l'élevage. Distillerie artisanale Michel dès 1894. Une zone touristique s'est développée è partir des années 1960; réserve naturelle.


Bibliographie
– F. Brülhart, «La seigneurie et la paroisse de Font», in ASHF, 8, 1907, 155-284
– A. Schmid, «Die Schreinmadonna von Cheyres», in Lebendiges Mittelalter: Festgabe für Wolfgang Stammler, 1958, 130-162
La Liberté, 17.8.1977
– B. de Vevey, Châteaux et maisons fortes du canton de Fribourg, 1978, 76-78
Almanach de la Broye vaudoise et fribourgeoise, du Jorat et du Vully, 1988, 113-120

Auteur(e): Marianne Rolle