Châbles

Ancienne commune FR, district de la Broye, ayant fusionné en 2017 avec Cheyres pour former la commune de Cheyres-Châbles. Village groupé dominant le lac de Neuchâtel et situé sur la voie romaine Avenches-Yverdon. C. devint commune en 1801, après le partage des bourgeois et des biens communaux de la grande commune qu'il formait avec Font et Châtillon. 279 hab. en 1811, 359 en 1850, 294 en 1870, 326 en 1900, 286 en 1920, 322 en 1950, 286 en 1980, 491 en 2000. Une nécropole du Bronze moyen, la plus grande connue en Suisse, a été mise au jour (1996-2000). Trois tombes du haut Moyen Age taillées dans la molasse ont été découvertes aux Crottes en 1890. C. fit partie de la seigneurie de Font, rattachée au canton de Fribourg en 1536 (bailliage de Font-La Molière, puis de Font-Vuissens). Peste en 1628. Un incendie détruisit presque totalement le village en 1642. C. a toujours relevé de la paroisse de Font; chapelle dès 1939. Calvaire du XVIe s. On a cultivé le châtaignier au XVIIIe s., la vigne (48 poses en 1832), disparue lors du phylloxera, exploité cinq carrières de grès et de molasse; la dernière fut fermée en 1940. L'hôtel des Bains (1896) abrite depuis 1934 le couvent des dominicaines de Béthanie. Remaniement parcellaire dès 1957. Localité rurale, avec développement récent de caractère résidentiel. Sur le tracé de l'autoroute A1.


Bibliographie
– F. de Vevey, Châbles, 1973
ASSPA, 1998, 267-268; 2000, 204

Auteur(e): Gérard Guisolan