Montsalvens

La seigneurie de M. appartint à la famille du même nom issue probablement des comtes de Gruyère, puis aux Gruyère. Le comte Rodolphe Ier de Gruyère hérita de M. à la mort de Guillaume de M. en 1183. A partir de la seconde moitié du XIIIe s., elle fut toujours l'apanage d'un cadet ou même de l'aîné de la famille comtale avant que celui-ci ne succède à son père. Siège d'une des trois châtellenies (avec bannière militaire) du comté de Gruyère, la seigneurie comprenait la rive droite de la Sarine, des gorges de la Tine à la Jogne (sauf Estavannens) avec la vallée du Motélon, les Mortheys et une partie de Châtel-sur-M. Son château (auj. comm. Broc), attesté au XIIe s., surplombait les gorges de la Jogne, protégeait le comté d'invasions potentielles depuis le Jaun ou le lac Noir et permettait de contrôler Bulle et les seigneuries de Vuippens, Everdes et Corbières fréquemment en guerre avec les Gruyère. Pierre II de Gruyère reçut l'autorisation de Philippe Ier de Savoie (1274) de renforcer la défense de M. par de vastes fortifications (descendant jusqu'à la Jogne) où se développa progressivement un bourg. En 1277, Fribourg, alliés aux seigneurs locaux, occupa le château et le donna en fief à Richard de Corbières de 1281 à 1283, date à laquelle il retourna aux Gruyère. Au XIVe s., les seigneurs de M. s'installèrent dans la maison forte de Broc (Château d'en bas). En 1433, le bourg de M. avait disparu. Son château tomba bientôt en ruine (sa tour est encore visible). La châtellenie de M. fut rattachée au bailliage de Gruyère en 1555 lorsque Fribourg prit possession du comté (faillite de Michel de Gruyère).


Bibliographie
– B. de Vevey, Châteaux et maisons fortes du canton de Fribourg, 1978, 204-210
– R. Flückiger Mittelalterliche Gründungsstädte zwischen Freiburg und Greyerz, 1984, 181-197
– P.-Ph. Bugnard, Broc, village de Gruyère, 1987

Auteur(e): Jean-Claude Vial