23/07/2008 | communication | PDF | imprimer | 

Lugnorre

Ancienne seigneurie et village dans la comm. de Haut-Vully FR, distr. du Lac, sur le versant sud-ouest du Mont Vully. 1079 Leuconatres. 20 feux en 1559, 29 habitations en 1613 et 1657, 67 en 1812, 42 en 1850/1851, 460 hab. en 1991. Le village, en ordre contigu, souvent construit en pierre d'Hauterive, était constitué de deux parties, L. et Chenaux; la seigneurie englobait, de la fin du Moyen Age à la fin de l'Ancien Régime, L., Môtier, Joressant et une partie de Mur. En 1079, l'évêque de Lausanne, Burcard d'Oltigen, possédait des biens à L., dont l'usufruit revenait au chapitre. En 1183, le monastère de Payerne avait des vignes dans le village de L. Les documents anciens ne font que rarement la distinction entre le village et la seigneurie de L. Celle-ci n'apparaît clairement comme unité administrative qu'au XIVe s. Propriété des sires de Grandson, elle fut cédée par Othon II, sous réserve de rachat, à Louis de Neuchâtel en 1350. Les habitants obtinrent des franchises, consignées en 1398. A la fin du Moyen Age, la seigneurie était administrée par un Conseil, une cour de justice de douze membres, un major et un huissier, établis dans l'ancienne majorie située sur la place publique (encore appelée place de carcan en 1758) où se déroulaient les jugements et assemblées. La seigneurie de L. fut vendue en 1469 par Amédée IX de Savoie à la ville de Morat, qui dut la remettre à Berne et Fribourg en 1475. Elle fit partie du bailliage commun de Morat dès 1484 et attribuée au canton de Fribourg en 1798, qui l'incorpora dans le district d'Avenches, puis dans celui de Morat (1803-1848). Ecole dès 1729 (bâtiment actuel de 1853, agrandi en 1904). Village voué à l'agriculture et à l'économie laitière. Première fromagerie vers 1840 (l'actuelle date de 1910).


Bibliographie
Hist.FR, 1, 233-235
MAH FR, 4, 1989, 287-296

Auteur(e): Marianne Rolle