Stadel

Comm. ZH, distr. de Dielsdorf, comprenant depuis 1907 les villages de S., Windlach, Raat et Schüpfheim (1301 Schuffon), située au pied du Stadlerberg. 1044 Stadalan (identification incertaine), 1173 Stadilin. Pour les quatre villages: environ 162 hab. en 1467, 686 en 1634, 965 en 1670, 1128 en 1689, 742 en 1763, 1452 en 1850, 1088 en 1900, 1012 en 1950, 1299 en 1980, 1739 en 2000. Des fouilles archéologiques à Raat en 1996 ont livré des vestiges de l'âge du Bronze et de l'âge du Fer. Sur un éperon au Stadlerberg sont visibles deux levées de terre et deux fossés, témoins d'une fortification protohistorique, connue sous le nom de redoute des Helvètes (Helvetierschanze), mais qui ne peut être ni datée ni interprétée faute d'investigations archéologiques. En 1424, Zurich racheta S. avec le comté de Kyburg aux Habsbourg; dès lors et jusqu'en 1798, S. fit partie du bailliage du Neuamt. Mentionnée pour la première fois en 1173, l'église de S. était une filiale de Steinmaur. Avec l'introduction de la Réforme en 1524, S. fut érigé en paroisse. L'église construite en 1599 fut démolie en 1737 au profit de l'édifice actuel, où le culte fut célébré pour la première fois l'année suivante. En 1798, sous la République helvétique, les quatre villages de la paroisse formèrent une municipalité. Ils se séparèrent en 1840 et furent à nouveau réunis par une votation cantonale en 1907, mais contre la volonté de leurs habitants; seuls ceux de Raat, en proie à des difficultés économiques, avaient approuvé la fusion. S. conserva une vocation principalement agricole et, du fait notamment de l'absence de cours d'eau exploitable, ne fut guère touchée par l'industrialisation. Les plus proches emplois dans l'industrie étaient fournis par les filatures et les ateliers de tissage de Glattfelden. Les tentatives d'extraction de charbon à Raat (1789-1790, 1836-1837) se révélèrent peu concluantes au regard des difficultés rencontrées et du rendement obtenu. La commune a procédé à un important remaniement parcellaire de 1961 à 1979.


Bibliographie
– H. Guggenbühl, Stadel, 1994

Auteur(e): Christian Baertschi / LA