Leimbach (ZH)

Ancienne subdivision des anciennes comm. d'Enge et Wollishofen et, dans la comm. d'Enge, également comm. civile (Zivilgemeinde), dissoute vers 1850/1855. En 1893, L. fut incorporé majoritairement à la comm. de Zurich (formant le deuxième arrondissement avec Enge). La communauté de L. dans la vallée de la Sihl comprenait les hameaux d'Ober-L., Mittel-L. et Unter-L., ainsi que les fermes isolées de Höckler, Frymannhäuser, Hüsli et Ris. Ober-L., qui faisait partie de la commune de Wollishofen, fut attribué à la commune d'Adliswil en 1893 à la demande de ses habitants. 946 Leimbach. 50 hab. en 1666, 168 en 1850, 173 en 1900, 2224 en 1950, 4622 en 1990. Avant 1798, L. appartenait au bailliage zurichois de Wollishofen. Il relevait au spirituel de la paroisse Saint-Pierre à Zurich, à l'exception d'Ober-L. (paroisse de Kilchberg). La chapelle filiale Saint-Gilgen est mentionnée en 1314; la collation appartenait à la famille Manesse. Elle fut sécularisée à la Réforme. L'église protestante de 1899 fut reconstruite en 1968. L'église catholique et la paroisse Maria-Hilf existent depuis 1950 et 1974. Jusqu'à la fin du XVIIIe s., L. était vouée à l'agriculture; on y comptait en 1789 vingt-six ménages (vingt-deux paysans et vignerons, trois journaliers, un maître d'école). En 1834 et 1836, on construisit une caserne de pompiers et un bâtiment scolaire au Ris, entre Mittel-L. et Unter-L. Les voies d'accès au village laissaient cependant à désirer. En 1517, L. obtint un droit de passage sur le communal de Wollishofen (en hiver); de surcrôit, un autre droit sur celui de Brunau donnait accès au marché et à l'église. Une nouvelle route vers Zurich fut ouverte en 1892 en même temps que la ligne ferroviaire du Sihltal. Ainsi commença, d'abord timidement puis de façon accélérée après la Deuxième Guerre mondiale, le développement de L. en un quartier de la ville de Zurich. Une association de quartier fut créée en 1908, la construction de logements par la commune et diverses coopératives débuta en 1926, notamment avec les logements de la Coopérative générale de construction de Zurich à la Leimbachstrasse (1926) et le lotissement de Sonnenhalde (1931).


Bibliographie
– H. Binder, «Wie Oberleimbach vor 100 Jahren zu Adliswil kam», in Blätter der Vereinigung Pro Sihltal, 42, 1992, 11-15
Hundert Jahre Gross-Zürich, cat. expo. Zurich, 1993, 70-81

Auteur(e): Martin Illi / FP