Aathal

Localité industrielle de la comm. de Seegräben ZH, sur l'Aa et sur la route Uster-Wetzikon. 1219 Imatal. 9 hab. en 1634, 12 en 1726, 27 en 1836, 287 en 1870, 408 en 1888, 215 en 1941, 230 en 1990.

L'éminence de Heidenburg, au sud d'Unteraathal, abritait un site défensif du Fer et du Bronze. Aux XIe-XIIe s., une famille de ministériaux (mentionnée dans l'armorial de Gerold Edlibach, 1488) résida probablement dans un château au nord d'Oberaathal, sur lequel nous n'avons pas de document écrit. En 1219, Lütold V de Regensberg, qui avait des biens à Seegräben, donna au couvent de Rüti un moulin sis à A., disposant aux XVe et XVIe s. de deux meules, d'une installation pour décortiquer l'épeautre et d'une scie. A. passa en 1408 à la ville de Zurich avec la seigneurie de Grüningen. Dès lors, son histoire politique et religieuse se confond avec celle de Seegräben. A part le moulin, la partie encaissée de la vallée de l'Aa resta inhabitée jusqu'au XIXe s.; en amont, le cours d'eau, très sinueux, servait à irriguer les prés de Seegräben et d'Ottenhausen.

Au XIXe s., l'utilisation de la force hydraulique de l'Aa entraîna l'industrialisation d'A. L'ouverture de la route Uster-Wetzikon (1837), l'installation d'un office postal (1855), le raccordement au chemin de fer de la vallée de la Glatt (1857), la construction de maisons ouvrières et de villas de maître dans la seconde moitié du XIXe s., accompagnèrent le développement d'A., bientôt le hameau le plus peuplé de la commune de Seegräben. Fritz Streiff racheta en 1901 et 1917 les filatures de coton d'Oberaathal et Unteraathal, fondées en 1822/1823, 1825, 1851 et 1861. La maison Streiff installa son centre de production et son administration à Oberaathal. Devenue la plus importante filature de coton de Suisse après l'absorption de plusieurs autres fabriques dans les années 1960, cette entreprise familiale ferma les ateliers d'Unteraathal en 1971. Les locaux furent affectés à d'autres fins (musée de sauriens, collection de minéraux et de fossiles).


Bibliographie
– E. Messikommer, Geschichte der Gemeinde Seegräben, 1973
– J. Hanser, éd., Die industrielle Revolution im Zürcher Oberland, 1985, 109-191
– A. Zangger, Grundherrschaft und Bauern, 1991, 525-533

Auteur(e): Ueli Müller / UG