28/02/2005 | communication | PDF | imprimer

Glattbrugg

Partie de la comm. d'Opfikon ZH. A l'origine, hameau d'artisans près d'un pont sur la Glatt. Av. 1034 pontem fluvii, qui dicitur glat, apr. 1331 Glatbrucge. En 1783, G. comprenait un moulin, une auberge, une forge et une maison d'habitation. 100 hab. en 1880, 814 en 1941, 7978 en 1980. Le moulin est mentionné dès 1303. Après la correction de la Glatt (1890), des turbines remplacèrent les moulins et fournirent de l'énergie à la filature de soie artificielle Lehner (1894-1912), puis à la manufacture de tapis Hauser (1912-1970). Le hameau était traversé de plusieurs frontières: le moulin, qui devait l'impôt foncier au Fraumünster de Zurich et au couvent d'Einsiedeln, faisait déjà partie en 1302 du bailliage de Rümlang et ne fut rattaché à Opfikon qu'en 1852; quant aux autres constructions, elles appartenaient à Oberhausen, qui dépendait du bailliage de Schwamendingen. Le moulin fit partie jusqu'en 1716 de la paroisse protestante de Rümlang, puis rejoignit le reste du hameau dans celle de Kloten; la paroisse d'Opfikon-G. fut fondée en 1958. Une gare fut construite sur la ligne Oerlikon-Bülach (1865), une autre sur la ligne Zurich-Kloten (1977). Un tram reliait G. à Zurich-Seebach (1908-1930). Les autoroutes A1b et A20 furent construites entre 1962 et 1985. Depuis 1950, G. est devenu une banlieue entre l'aéroport de Zurich-Kloten et la ville de Zurich.


Bibliographie
– H. Kläui et al., Opfikon, Glattbrugg, Oberhausen einst und jetzt, 1969
– M. Illi, «Energie aus der Glatt», in Neujahrsblätter der Stadt Opfikon, 4, 1990

Auteur(e): Martin Illi / ME