Gfenn

Maison de l'ordre de Saint-Lazare de Jérusalem, G., fondée près de Dübendorf par le bailli Rodolphe III de Rapperswil après 1217, est documentée dès 1250. Elle possédait un modeste domaine aux alentours. D'abord masculin, le monastère devint féminin en 1368 au plus tard, ayant à sa tête la mère supérieure Berta von Hünenberg. Le commandeur de l'ordre, Johannes Schwarber de Bülach, désigné comme tuteur par les nonnes en 1414, réorganisa l'établissement et le rendit momentanément florissant. Incendié par les Schwytzois en 1444 durant la guerre de Zurich, le couvent fut reconstruit, mais fermé en 1525. Le complexe demeura en mains privées jusqu'en 1957 et appartient aujourd'hui à la commune de Dübendorf. Au moment de sa sécularisation, il était constitué de l'église avec un clocher, du monastère lui-même et d'une auberge. Le bâtiment à deux étages du couvent fut remplacé par une nouvelle construction en 1828. L'église-halle romane, restaurée en 1966-1967 après un incendie et en 2001, avec pignon à redents et chœur carré, est décorée de peintures murales et de fresques sur le plafond datant du milieu du XVe s.


Bibliographie
– E. Pfenninger, «Von den Anfängen des Lazariterhauses Gfenn», in Heimatbuch Dübendorf, 20, 1966, 3-23
– E. Pfenninger, «Der Männerkonvent im Lazariterhaus Gfenn», in Heimatbuch Dübendorf, 21, 1967, 30-44
MAH ZH, 3, 1978, 563-570
– R. Hugener, «Die Gründung des Lazariterhauses im Gfenn», in Heimatbuch Dübendorf, 58, 2004, 5-26

Auteur(e): Peter Ziegler / AN