Petit âge glaciaire

Période caractérisée par une extension des glaciers, sur toute la planète, qui débuta, selon les régions et le degré de précision de la datation utilisée, entre la fin du XIIIe et le début du XIVe s., pour s'achever au cours du XIXe. Les glaciers atteignirent des dimensions légèrement supérieures à celles du début du XXIe s. Dans l'espace alpin, trois pics de progression sont attestés, autour de 1380, au début du XVIIe s. et vers 1860. Chacun d'eux fut précédé de périodes assez longues durant lesquelles une activité volcanique intense sous les tropiques entraîna des séries de printemps froids et surtout d'étés frais et humides accompagnés, dans les Alpes, d'abondantes chutes de neige (Little Ice Age-type Events de 1340-1380, 1570-1640, 1765-1771, 1812-1817, 1851-1854). Ces épisodes propices aux glaciers alternaient avec d'autres plus "normaux", voire avec des étés particulièrement chauds et secs (1380-1420, 1530-1560, 1718-1730) se traduisant par un léger recul des glaciers. On ne peut donc pas qualifier le petit âge glaciaire d'uniformément froid. L'Europe centrale connut à cette époque une plus grande fréquence d'hivers et de printemps froids et secs avec une tendance à la bise, ce que confirme la recherche historique sur les effets du climat: les cultures céréalières, la viticulture et la production laitière pâtissaient toutes de la froidure printanière (surtout au mois d'avril), généralement suivie de semaines entières de précipitations durant l'été. Dans les phases de progression des glaciers, plus particulièrement entre 1570 et 1630, les mauvaises récoltes dues au climat causèrent de fréquentes chertés. Depuis la fin de cette période, les glaciers ont reculé à tel point qu'à la fin du deuxième millénaire leur régression était la plus importante depuis deux mille ans.


Bibliographie
– H. Wanner et al., Klimawandel im Schweizer Alpenraum, 2000
– J. Grove, «The Initiation of the "Little Ice Age" in Regions round the North Atlantic», in Climatic Change, 48, 2001, 53-82
– Ch. Pfister, «Klimawandel in der Geschichte Europas», in Österreichische Zeitschrift für Geschichtswissenschaft, 12, 2001, no 2, 7-43
– J. Luterbacher et al., «Reconstruction of Sea Level Pressure Fields over the Eastern North Atlantic and Europe back to 1500», in Climate Dynamics, 18, 2002, 545-561
– R. Brázdil et al., «Historical climatology in Europe», in Climatic Change, 70, 2005, 363-430
– Ch. Pfister, «Weeping in the Snow», in Kulturelle Konsequenzen der "Kleinen Eiszeit", éd. W. Behringer et al., 2005, 31-85

Auteur(e): Christian Pfister / FP